AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM FERME

Partagez | 
 

 an inevitable demise / vera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leo Dunham

avatar

Messages : 248
Points : 201
Avatar : Jason Momoa
Crédits : av@mashed woods / sign@tumblr
Créature : Phoenix
Age : 35 yo
Statut : Single

Message Sujet: an inevitable demise / vera   Ven 24 Fév - 21:23


≈ ≈ ≈
{ I know I’m dancing with the devil
Darken up my heaven brighten up my hell }
crédit/ tumblrmarina kaye.

Leo avait été en planque durant des heures devant cet hôtel et rien ne se passait. La personne qu’il suivait ne semblait pas d’humeur à sortir et il ne pourrait pas en savoir plus. C’était exactement le genre de choses qui l’agaçait. Il avait l’impression de ne pas avancer et sa patience venait à avoir ses propres limites. Il décida de donner de sa personne et de rentrer à l’intérieur. Il décidait de s’accouder au bar, boire un verre en attendant que sa cible ait trop faim pour soif pour descendre. Il avait besoin de faire une pause et de souffler. D’habitude il n’était pas aussi impatient, mais ses derniers temps ses missions étaient plus difficiles. Peut-être parce qu’en côtoyant une humaine aussi gentille il commence à éprouver certains remords, mais pas assez pour renoncer à sa nature. Leo buvait donc tranquillement son verre quand soudain, son cœur manqua un battement lorsqu’il aperçut Vera. Il eut l’impression de rêver, qu’il allait se réveiller à un moment ou un autre. La dernière chose à laquelle s’attendait Leo, c’était de recroiser le premier amour de sa vie. Il avait navigué de ville en ville, de monde en monde sans la revoir. C’était bien évidemment conscient et voulu de sa part. Il avait pris la décision de s’éloigner d’elle pour son bien, mais il savait qu’elle ne l’accepterait pas s’il lui expliquait la raison. Il s’était donc effacé durant des années et ne pensant pas la revoir. Il avait entendu dire qu’elle était passée définitivement de l’autre côté de la barrière après leur barrière quant lui était resté neutre. « Vera .. » Lâcha Leo. Ça serait mentir que de dire qu’il n’y a jamais pensé, leurs retrouvailles, mais il ne se sentait pas plus prêt après des années de silence. Leo appréhendait la réaction de la jeune femme. Il se doutait qu’elle ne serait pas heureuse de le voir, mais ce n’était pas le souci. Il savait surtout qu’elle aurait des questions, des incompréhensions. Effectivement, il n’avait pas pris la peine de lui expliquer. Encore aujourd’hui, il n’en éprouvait pas le besoin. Il était certain que son choix était le bon. Il ne pensait pas que retourner en arrière serait une bonne solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vera Thornwood

avatar

Messages : 162
Points : 215
Avatar : felicity jones.
Crédits : mashed woods (avatar).
Créature : nymphe, mais ne vous fiez pas aux apparences.
Age : trente-et-un ans, en apparence. en vérité elle a 119 ans.
Statut : seule. son coeur ne sera plus brisé, mais elle en brisera.
Métier : vendeuse à l'herboristerie magique, elle a également un petit commerce de potions plus noires, on the side.

- MORE WICCA
Pouvoirs: téléportation, faire vivre et mourir la nature, immortalité.
Grimoire:
Disponibilité rp: disponible (leo, petra).

Message Sujet: Re: an inevitable demise / vera   Dim 5 Mar - 22:32

Vera l’avait vu traverser la rue. Elle marchait en direction de chez elle, après le boulot, quelques ingrédients dans son sac. Elle avait eu l’intention de tout simplement rentrer et de passer la soirée à concocter des potions qu’on lui avait demandé – jusqu’à ce qu’elle le voit, lui, en train de tout bonnement traverser la rue. C’était si ridicule que ça en était presque drôle. Tout ce temps, elle s’était demandé ce qui se passerait quand elle allait le revoir, si elle allait le revoir. Car quand Leo était parti, il n’avait pas simplement mis les voiles, tirant un trait sur leur vie à deux – il avait carrément disparu, sans laisser de trace. Et voilà en train de traverser la rue, de sa démarche singulière, l’air presque blasé sur le visage. Vera s’était paralysée sur le trottoir, faisant jurer la personne qui la suivait – mais elle n’en avait rien à faire, parce que Leo était juste là. Elle n’hésita pas longtemps avant de décider de le suivre. Non, elle n’était plus ce coeur brisé ambulant qu’il avait laissé derrière, non, elle n’était pas vulnérable. Elle allait marcher jusqu’à lui, le regarder dans les yeux, et le confronter. Elle n’avait pas peur. Voilà longtemps qu’elle n’avait plus peur. Et de toute manière, il lui devait bien ça. Qu’il essaie de fuir, qu’il essaie de se défiler. Elle ne le laisserait pas partir facilement. Alors Vera se mit à marcher à grands pas en direction de celui qu’elle avait aimé, sa détermination la guidant, sa colère brûlant toujours un peu au fond de son estomac, ses mots bien installés au fond de sa gorge, prêts à surgir. Elle entra dans l’hôtel, sans trop voir ce qu’il y avait autour d’elle, oubliant le reste – l’important c’était de le retrouver et de lui faire savoir à quel point il lui avait fait du mal. Juste pour voir une petite étincelle de culpabilité dans ses yeux – la question lui brûlait les lèvres. L’avait-il vraiment aimée ? Elle arriva dans le petit bar de l’hôtel et repéra sa grande silhouette sans trop de difficultés. Elle se laissa retomber sur le banc à côté de lui, le plus proche de l’entrée. Juste au cas où, elle pourrait l’arrêter. Ses yeux se posèrent dans les siens, et elle ressentit un tressaillement, un tout petit – les souvenirs de l’époque se bousculèrent dans son esprit. Non, concentre toi. « Vera… » Le simple mot s’échappa des lèvres de Leo, mais la nymphe garda la face, l’observant d’un air sérieux. Un léger sourire se dessina sur son visage, mais il n’était pas sympathique ni même poli. « Leo » répondit-il d’un ton stable. « T’es de retour en ville, on dirait. » Il y avait une trace détectable de sarcasme et d’animosité dans la voix. Car il était revenu, et il ne lui avait rien dit. « Pourquoi donc ? T’as été si pressé de partir la dernière fois, après tout. » Sans doute serait-il surpris de voir qu’elle n’était pas cette jeune femme douce et aimante qu’elle avait été avec lui – l’eau avait coulé sous les ponts, certes, mais Vera ne pardonnait pas facilement.

_________________
this winter breath, taste of death, where iron meets flesh, we'll take it all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Dunham

avatar

Messages : 248
Points : 201
Avatar : Jason Momoa
Crédits : av@mashed woods / sign@tumblr
Créature : Phoenix
Age : 35 yo
Statut : Single

Message Sujet: Re: an inevitable demise / vera   Dim 12 Mar - 13:22

Leo sentait un froid glacial s’installer entre eux. Vera le toisait du regard et cherchait une façon de le tacler. Il ne savait pas s’il devait être vexé ou amusé par la situation. Elle le regardait comme s’il avait fait quelque chose d’horrible. Ce qu’elle ne savait pas c’est qu’il avait essayé de la protéger en s’en aller, mais elle ne le comprenait pas. Tout ce dont elle se souvenait c’est qu’il l’avait quitté, qu’il avait fui sans lui dire un mot. Il avait fait ce qu’il devait. Il ne regrettait pas sa décision même si aujourd’hui elle le détestait. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui saute au cou, mais pas non plus à un tel accueil. Elle semblait pleine de rancœurs. Si des yeux pouvaient tuer il serait déjà mort. Il avait fait ce qu’il fallait en la laissant partir, lui donnant l’opportunité d’être heureuse avec un autre et pour une fois en n’était pas égoïste. Si ça n’avait tenu qu’à lui il l’aurait gardé auprès de lui, mais il savait qu’il ne lui donnerait jamais ce qu’elle voulait. Elle aurait fini par souffrir, peut-être par mourir. Leo savait qu’il ne devait pas montrer que sa réaction le touchait. Il devait rester impassible afin qu’elle n’ait pas le moindre soupçon. Il préférait qu’elle le pense être un salaud. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle comprenne, à ce qu’elle lui pardonne. Il ne lui demanderait pas ça. Ce qu’il ne comprenait pas c’est qu’elle n’avait rien à voir avec la femme qu’il avait connu. Elle était plus sombre et ça n’avait pas rien avoir avec lui du moins pas entièrement. Quelque chose avait changé en elle. Il se demandait bien ce qui s’était passé. Elle n’était plus douce, elle n’était plus aimante. Elle était froide et vindicative. Pour une nymphe, elle avait bien changé. « Même si ça ne te regarde pas je suis en ville pour le travail. » Lui répondit Leo. Ce qu’il ne lui disait pas c’est qu’il était ici pour s’en prendre à une famille légendaire qui avait fait brulé sur le bûcher sa famille, qu’il s’était entiché de sa cible, d’une autre femme. Il préférait ne pas mettre de l’huile sur le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Message Sujet: Re: an inevitable demise / vera   

Revenir en haut Aller en bas
 
an inevitable demise / vera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut aider Vera Madigan! (léo)
» + un jour, l'oiseau en cage rêvera des nuages (a. skywalker)
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)
» L'amour est parfois inévitable [PV Pelage Roux]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WICCA ENVY :: san francisco. :: Downtown :: The Beaumark-
Sauter vers: